Visite interactive de la Citadelle de Seyne-les-Alpes
 
3 - Cartoucherie
Projet en 1828.

L’évolution de l’artillerie oblige alors les ingénieurs à travailler sur les défenses de la citadelle. On propose de « défiler » la partie haute de la citadelle au moyen d’une plateforme sur voûte qui partirait du corps de caserne et descendrait vers l’enveloppement du magasin à poudre.
Cette plateforme pourrait servir de place d’armes et les deux murs latéraux, en terre plein, à l’est et à l’ouest, seraient d’une hauteur suffisante pour servir de mur de masque et protégeraient ainsi les soldats des vues de la campagne.
Le masque côté ouest serait percé de portes pour accéder aux magasins sous la plateforme et celui côté est serait crénelé pour éclairer les magasins.
Ce projet refusé, ce n’est qu’en 1841 qu’il est demandé d’élever une traverse en terre à partir des casernes et qui rejoindrait un mur de défilement.
Ce dernier accolerait l’enveloppe du magasin à poudre.

Cette traverse était achevée en 1843. Mais un seul magasin y fut réalisé et on y installa la cartoucherie.
La fenêtre a été ouverte plus tardivement.