Visite interactive de la Citadelle de Seyne-les-Alpes
 
Avant-Fort

Devant vous se dresse le pont par lequel on entre dans l’avant-fort.
Ce pont était composé de deux parties :

- La partie la plus étroite et la plus proche de la porte pouvait se relever grâce à un système de bascule. Elle obstruait l’entrée en cas de danger (pont-levis)
- Le reste du pont, comme aujourd’hui, était fixe (pont dormant).

Le mur percé de trois meurtrières, derrière le pont, à gauche de l’entrée, est celui du bastion Louis-Philippe dont vous avez pu visiter l’intérieur.

A l’angle de ce mur, au niveau de la route, on devine les vestiges de l’enceinte construite en 1690 par Niquet pour protéger la ville ; cette enceinte, qui traverse le Fort de part en part, plaçait l’avant fort à l’intérieur de la ville, créant ainsi une deuxième ligne de défense.

Du pont, vous pourrez voir l’emplacement d’une poterne aujourd’hui murée pour raisons de sécurité.
Ouverte à 2 mètres 30 du sol, elle permettait, à l’aide d’une échelle, d’entrer et de sortir du Fort sans manœuvrer le pont-levis